Collecte de matières organiques (secteurs ciblés)

logo-portee

 

Collecte des matières organiques dans des secteurs ciblés

Selon la Politique de gestion des matières résiduelles, les MRC doivent en 2015 recycler 60% des matières organiques et interdire leur enfouissement pour 2020. En 2013, les membres de la RIDR adoptaient, par résolution, d’entreprendre les démarches pour la collecte à trois voies (déchets, matières recyclables et matières organiques) et l’implantation d’infrastructures de traitement par compostage et particulièrement dans le sud du territoire d’un centre de transfert de matières résiduelles.

Étant donné, la disparité entre les secteurs à desservir (dispersion des portes à desservir, population permanente versus population saisonnière, importance des résidus alimentaires versus résidus verts, etc) la RIDR a créé un comité technique sur les matières organiques formé des professionnels de MRC et villes désireuses d’implanter dans des secteurs ciblés une collecte des matières organiques sur leur territoire et d’étudier les divers scénarios d’implantation d’un ou des sites de compostage et un centre de transfert des matières résiduelles.

Depuis 2014, ce comité a fait des recommandations au conseil d’administration de la RIDR et a mis en place diverses activités. Pour financer entre autres le travail de mise en œuvre des Plans de gestion des matières résiduelles (PGMR) des MRC, le milieu municipal bénéficie du remboursement des redevances à l’élimination.

1.     Phase 1 de mi-mai 2014 à mi-mai 2015

         a.     Description des secteurs ciblés 

Une collecte des matières organiques a été mise en place en mai 2014 dans des secteurs ciblés dans 6 villes et municipalités du territoire de la RIDR pour un total d’environ 750 portes desservies avec bacs bruns (240 l) :

  • à Sainte-Agathe-des-Monts (quartier du Vallon 265 portes) et Saint-Faustin-du-Lac-Carré (chemin Sauvagine, 124 portes), le service de collecte est offert porte à porte;
  • à Saint-Faustin-Lac-Carré, un lieu de dépôt au Domaine Valdurn (pour les déchets domestiques, les matières recyclables et les matières organiques desservant 112 portes) et dans 4 aires communes à Lac-Supérieur (dépôt seulement pour les matières organiques desservant 180 portes), les résidents doivent se déplacer pour venir porter selon le cas une ou trois matières à ces endroits;
  • à Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson, 4 commerces bénéficient de la collecte;
  • à Piedmont, 54 condos regroupés en 3 unités bénéficient de la collecte;
  • à Rivière-Rouge, une école primaire, un restaurant et 5 résidences ont la collecte une fois par mois seulement. Dans ce cas, les participants testent l’utilisation d’un produit qui est censé diminuer la présence d’odeurs.

        b.     Tableau des résultats de la Phase 1 : mi-mai 2014 à mi-mai 2015 (12 mois)

 

tableau-phase1

 

 

        c.      Faits saillants de la Phase 1

  • Au total, 64 510 kg de matières organiques ont été collectés entre la mi-mai 2014 et la mi-mai 2015;
  • Le taux de participation (nb de bacs sortis sur nb total de bacs) est presque deux fois plus grand en milieu urbain (Sainte-Agathe-des-Monts avec 26%) qu’en milieu semi-urbain/rural (Saint-Faustin-Lac-Carré, chemin Sauvagine 15%) pour un même service de collecte porte-à-porte;
  • Le nombre de kilogrammes moyen collecté par porte par semaine est le plus grand dans les secteurs desservis par une collecte porte-à-porte et dans le secteur où on retrouve le plus grand nombre de résidents permanents (Sainte-Agathe-des-Monts avec 2,56 kg/porte desservie/ semaine) versus les secteurs semi-urbain/rural (Saint-Faustin-Lac-Carré, chemin Sauvagine avec 1,79 kg/porte desservie/semaine et Piedmont avec 0,90 kg/porte desservie/semaine);
  • Par ailleurs, les secteurs desservis en apport volontaire ont récupéré en moyenne moins de matières organiques (Saint-Faustin-Lac-Carré, Domaine Valdurn avec un apport 3 voies avec 0,46 kg/porte desservie/semaine et Lac-Supérieur avec un apport volontaire seulement pour les matières organiques 0,33 kg/porte desservie/semaine);
  • Les quantités récupérées dans 4 commerces à Sainte-Marguerite, dans les bureaux municipaux des villes et des 2 MRC ainsi qu’à l’école primaire et un restaurant à Rivière-Rouge ont permis de constater le suivi régulier essentiel à la poursuite de la collecte dans les ICI.

 2.     Phase 2 de mai 2015 à mai 2016

         a.     Description des secteurs ciblés

Une collecte des matières organiques s’est poursuivie à partir du mois de mai 2015 dans des secteurs ciblés dans 8 villes et municipalités du territoire de la RIDR pour un total d’environ 800 portes desservies avec bacs bruns (240 l) :

  • à Sainte-Agathe-des-Monts (quartier du Vallon, 265 portes) et Saint-Faustin-du-Lac-Carré (chemin Sauvagine, 135 portes), le service de collecte est offert porte à porte;
  • à Saint-Faustin-Lac-Carré, un lieu de dépôt au Domaine Valdurn (pour les déchets domestiques, les matières recyclables et les matières organiques desservant 112 portes) et dans 4 aires communes à Lac-Supérieur (dépôt seulement pour les matières organiques desservant 180 portes), les résidents doivent se déplacer pour venir porter selon le cas une ou trois matières à ces endroits;
  • à Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson, 4 commerces bénéficient de la collecte;
  • à La Conception, un dépôt derrière l’hôtel de ville est offert à 40 résidences en apport volontaire;
  • à Mont-Tremblant, l’hôtel de ville a commencé à récupérer les matières organiques à l’automne 2015 et la Polyvalente Curé Mercure devrait commencer éventuellement;
  • à Piedmont, 54 condos regroupés en 3 unités bénéficient de la collecte;
  • à Rivière-Rouge, un restaurant et 5 résidences ont la collecte une fois par mois seulement. Dans ce cas, les participants testent l’utilisation d’un produit qui est censé diminuer la présence d’odeurs.

        b.    Tableau des résultats de la Phase 2 : mi-mai 2015 à mi-mai 2016

 Résumé -phase 2 PMO

 

       c.     Faits saillants de la Phase 2 

  • Au total, 80 603 kg de matières organiques ont été collectés entre la mi-mai 2015 et mi-mai 2016;
  • Le taux de participation (nb de bacs sortis sur nb total de bacs) est presque deux fois plus grand en milieu urbain (Sainte-Agathe-des-Monts avec 22%) qu’en milieu semi-urbain/rural (Saint-Faustin-Lac-Carré, chemin Sauvagine 12%) pour un même service de collecte porte-à-porte;
  • Le nombre de kilogrammes moyen collecté par porte est le plus grand dans les secteurs desservis par une collecte porte-à-porte et dans le secteur où on retrouve le plus grand nombre de résidents permanents (Sainte-Agathe-des-Monts avec 3,21 kg/porte desservie/semaine) versus les secteurs semi-urbain/rural (Saint-Faustin-Lac-Carré, chemin Sauvagine avec 2,04 kg/porte desservie/semaine et Piedmont avec 0,86 kg/ porte desservie/semaine);
  • Par ailleurs, les secteurs desservis en apport volontaire ont récupéré en moyenne moins de matières organiques (La Conception avec 0,98 kg/porte desservie/semaine avec un apport volontaire pour les matières organiques seulement, Saint-Faustin-Lac-Carré, Domaine Valdurn avec un apport 3 voies avec 0,46 kg/porte desservie/semaine et Lac-Supérieur avec un apport volontaire seulement pour les matières organiques 0,35 kg/porte desservie/semaine);
  • Les quantités récupérées dans 4 commerces à Sainte-Marguerite, dans les bureaux municipaux des villes et de la MRC Des Laurentides et un restaurant à Rivière-Rouge ont permis de constater le suivi régulier essentiel à la poursuite de la collecte dans les ICI;
  • Enfin, l’utilisation d’une poudre à base d’éléments naturels pour diminuer la présence d’odeurs a permis de faire la collecte une fois par mois pendant toute l’année à Rivière-Rouge (1 restaurant et 5 résidences). Avant d’être utilisé à plus grande échelle, le produit doit faire l’objet d’un projet d’expérimentation au Centre de Recherche Industriel du Québec pour confirmer les divers usages en matière d’entreposage et de compostage.

 3.     Phase 3 du 14 mai 2016 au 5 mai 2017

         a.     Description des secteurs ciblés

Une collecte des matières organiques s’est poursuivie à partir du mois de mai 2016 dans des secteurs ciblés dans 7 villes et municipalités du territoire de la RIDR pour un total d’environ 750 portes desservies avec bacs bruns (240 l) :

  • à Sainte-Agathe-des-Monts (quartier du Vallon, 265 portes) et Saint-Faustin-du-Lac-Carré (chemin Sauvagine, 135 portes), le service de collecte est offert porte à porte;
  • à Saint-Faustin-Lac-Carré, un lieu de dépôt au Domaine Valdurn (pour les déchets domestiques, les matières recyclables et les matières organiques desservant 112 portes) et dans 4 aires communes à Lac-Supérieur (dépôt seulement pour les matières organiques desservant 180 portes), les résidents doivent se déplacer pour venir porter selon le cas une ou trois matières à ces endroits;
  • à Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson, 4 commerces ont bénéficié de la collecte jusqu’au 26 août 2016;
  • à La Conception, un dépôt derrière l’hôtel de ville est offert à 40 résidences en apport volontaire;
  • à Mont-Tremblant, l’hôtel de ville récupère les matières et l’école Polyvalente Curé Mercure a commencé à participer le 10 mars 2017;
  • à Rivière-Rouge, un restaurant, 5 résidences et depuis l’automne 2016 un organisme à but non lucratif participent à la collecte une fois par mois seulement. Dans ce cas, les participants testent l’utilisation d’un produit qui est censé diminuer la présence d’odeurs.

        b.    Tableau des résultats de la Phase 3 : 14 mai 2016 au 5 mai 2017

 

        c.     Faits saillants de la Phase 3

  • Au total, 67 280 kg de matières organiques ont été collectées entre la mi-mai 2016 et la mi-mai 2017;
  • Le taux de participation (nb de bacs sortis sur nb total de bacs) est un peu moins du double en milieu urbain (Sainte-Agathe-des-Monts avec 21%) qu’en milieu semi-urbain/rural (Saint-Faustin-Lac-Carré, chemin Sauvagine 12%) pour un même service de collecte porte-à-porte;
  • Le nombre de kilogrammes moyen collecté par porte par semaine est le plus grand dans les secteurs desservis par une collecte porte-à-porte et dans le secteur où on retrouve le plus grand nombre de résidents permanents (Sainte-Agathe-des-Monts avec 2,99 kg/porte desservie/ semaine) versus le secteur semi-urbain/rural (Saint-Faustin-Lac-Carré, chemin Sauvagine avec 1,33 kg/porte desservie/semaine;
  • À comparer au service de collecte porte-à-porte à Sainte-Agathe-des-Monts et Saint-Faustin-du-Lac-Carré, les secteurs desservis en apport volontaire ont récupéré en moyenne moins de matières organiques (La Conception avec 0,72 kg/porte desservie/semaine avec un apport volontaire pour les matières organiques seulement, Saint-Faustin-Lac-Carré, Domaine Valdurn avec un apport 3 voies avec 0,62 kg/porte desservie/semaine et Lac-Supérieur avec un apport volontaire seulement pour les matières organiques 0,41 kg/porte desservie/semaine);
  • Les quantités récupérées dans 4 commerces à Sainte-Marguerite, à la Polyvalente Curé-Mercure de Mont-Tremblant, dans les bureaux municipaux des villes et de la MRC ainsi qu’à l’école primaire, un restaurant et un organisme sans but lucratif à Rivière-Rouge ont permis de constater le suivi régulier essentiel à la poursuite de la collecte dans les ICI.
  • Enfin, l’utilisation d’une poudre à base d’éléments naturels pour diminuer la présence d’odeurs a permis de faire la collecte une fois par mois pendant toute l’année à Rivière-Rouge (1 restaurant, 5 résidences et un organisme sans but lucratif). Avant d’être utilisé à plus grande échelle, le produit doit faire l’objet d’expérimentation et d’autorisations préalables.

Matériel distribué 

  • Bac brun de 240 litres, minibac de cuisine et un paquet de sacs en papier
    • Pour la collecte porte-à-porte des résidences, un bac brun était remis à chaque résidence avec un minibac de cuisine et un paquet de sacs en papier;
    • Pour la collecte porte-à-porte des commerces et des institutions, des bacs bruns étaient remis à chaque commerce selon leurs besoins;
    • Pour la collecte en apport volontaire, un minibac de cuisine et un paquet de sacs en papier était remis aux participants.

 

photo-bac

 

  • Outils d’information
    • Chaque résidence recevait une lettre de la municipalité et un guide d’information (sous forme de dépliant). Pour celles desservies en porte-à-porte, un calendrier de collecte pour les trois matières était aussi distribué;
    • Chaque commerce recevait une lettre d’information et des guides d’information (sous forme de dépliant) et des affiches;
    • Chaque institution recevait une lettre d’information et des guides d’information (sous forme de dépliant) et des affiches.
depliant-photo

Activités de communication et de contrôle

  • Séances d’information auprès des municipalités et des participants
    • Avant le début de chaque collecte dans un secteur ciblé, une séance d’information a été organisée auprès du personnel de chaque municipalité (en particulier les réceptionnistes) et auprès des participants du projet
  • Visites porte-à-porte des participants
    • Avant le début de chaque collecte dans un secteur ciblé, une visite porte-à-porte a été effectuée au moins un jour de semaine et au moins un jour de fin de semaine;
    • Une fois la collecte mise en place, une visite porte-à-porte de suivi a été effectuée dans les secteurs suivants (voir dates ci-dessous pour la Phase 2) avec remise d’un petit sac de compost, quelques sacs en papier et un sondage :

photo-porte

  • Ste-Agathe-des-Monts : 18, 19 et 20 juin 2015
  • Piedmont : 30 juin 2015
  • St-Faustin-Lac-Carré : 15 juillet et 15 août 2015
  • Lac-Supérieur : 7 et 8 août 2015
  • La Conception : 17 et 18 avril 2015 (phase d’implantation),
  • 22 août 2015 (phase de suivi)

 

 

  • Billets de courtoisie
    photo-gens

    Lancement de la campagne d’information en avril 2014

    Le service de collecte et transport des matières organiques est fourni par la Régie intermunicipale des Trois Lacs (RITL) qui fait également 10 inspections visuelles par année avec remise, au besoin, d’un billet de courtoisie indiquant les matières non-conformes ou le refus de ramasser le bac.

  • Conférence de presse et autres

Depuis 2014, une conférence de presse et des articles ont été publiés dans les bulletins municipaux.