Lieu d’enfouissement

Toile_de_recouvrementLorsque l’on a fait appel à tous les éléments des 3R-V (réduction à la source, réutilisation, recyclage et valorisation), il reste des déchets ultimes qui n’ont d’autre choix que d’être enfouis dans le lieu d’enfouissement technique (LET).   Le 2 juin 2006, la Régie obtenait son certificat d’autorisation pour l’établissement et l’exploitation d’un lieu d’enfouissement technique (LET). C’est là que se retrouve le contenu de nos sacs de déchets et de nos bacs noirs.

QU’EST-CE QU’UN LIEU D’ENFOUISSEMENT TECHNIQUE? 

Un lieu d’enfouissement technique (LET) est un site de gestion des matières résiduelles aménagé conformément aux exigences du Règlement sur l’enfouissement et l’incinération des matières résiduelles (REIMR). Ce dernier établit les normes et exigences applicables à l’aménagement du LET dont :

  • l’utilisation de cellules d’enfouissement étanches (voir le sommaire WSP sur le concept d’étanchéité);   Sommaire WSP
  • le contrôle des émissions (eaux de lixiviation et biogaz);
  • le suivi environnemental de la qualité des eaux (souterraine et de surface);
  • la migration des biogaz dans les sols et les bâtiments;
  • le contrôle de la nature des matières résiduelles admises;
  • le dépôt de garanties financières pour l’opération du LET en plus d’un fonds dédié à l’entretien du site pour une période minimale de 30 ans suivant la fermeture de celui-ci.

Ces différents aspects sont évidemment soumis aux normes rigoureuses du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) et doivent obligatoirement être approuvés par celui-ci. La réglementation du ministère doit être respectée pendant, mais également après la vie utile du site.

LE QUOTIDIEN DU LET

Du lundi au vendredi, les camions de collecte de déchets entrent dans le LET pour décharger leur cargaison. Un compacteur à déchets vient ensuite écraser le tout pour maximiser l’espace dans la cellule. Pour éviter que les déchets ne soient emportés par le vent, des clôtures sont installées et, chaque soir, du matériel de recouvrement, est épandu sur la portion des cellules en activité.  Depuis 2012, l’utilisation de toile de recouvrement est également utilisée.

AJOUT DE 2 NOUVELLES CELLULES D’ENFOUISSEMENT

Le lieu d’enfouissement technique (LET) opéré par la RIDR a une capacité totale autorisée de 1 200 000 m3 divisée en 8 cellules. Sur les 8 cellules, 4 cellules sont en exploitation et ayant une capacité exploitable autorisée de 500 000 m3. C’est donc un volume de 386 867 m3 qui ont été enfouis entre août 2006 et le 9 décembre 2016. La capacité résiduelle de plus de 110 000 m3 ne pourra être utilisée sans la construction de nouvelles cellules étant donné la hauteur du site et les pentes à respecter.   

En 2017, deux nouvelles cellules ont été construites pour une capacité totale de 400 000 m3 et auront une durée de vie de +/- 15 ans. Cette durée de vie dépendra du niveau d’efforts sur le détournement des matières qui ont un potentiel de deuxième vie.

RECOUVREMENT FINAL

Les autorisations données par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) à la RIDR pour l’opération d’un lieu d’enfouissement technique obligent celle-ci à recouvrir les cellules d’enfouissement. Plus de 10 000 m2 des cellules de 1 à 4  ont été recouvert en 2017.

Le recouvrement final procure plusieurs avantages environnementaux notamment la diminution des odeurs, une diminution drastique sur l’offre de nourriture aux oiseaux non désirable, une amélioration importante du visuel par la végétalisation des surfaces et une augmentation du captage des biogaz.

MUR COUPE-ÉCRAN

Comme c’est une préoccupation importante pour le conseil d’administration et les gestionnaires du site de diminuer les impacts des opérations d’enfouissement sur le voisinage, la RIDR à effectuer des travaux afin d’augmenter la dimension du mur coupe-écran situé du côté nord de ses opérations.

 

Comment augmenter la durée de vie du LET et réduire son impact environnemental?

  • Appliquer la règle des 3R-V dans notre quotidien:
    • Réduire notre consommation
    • Réutiliser
    • Recycler
    • Valoriser en faisant du compostage pour réduire de plus de 40 % le volume de ce que l’on envoie à l’enfouissement
  • Utiliser les services de la Régie (écocentres, collectes spéciales etc.)